Union départementale des Sapeurs-Pompiers 31

L'association pour les pompiers faite par les pompiers.

Comment devenir pompier volontaire ?

Comment devenir pompier volontaire

 

Conditions d’engagement :

– Etre âgé au minimum de 18 ans et de 55 ans au plus (21 ans au moins pour les officiers).

– Jouir de ses droits civiques, ne pas avoir fait l’objet d’une peine afflictive ou infamante inscrite à son casier judiciaire, et s’engager à exercer son activité avec obéissance, discrétion et responsabilité dans le respect des dispositions législatives et réglementaires en vigueur.

– S’engager à exercer son activité avec obéissance, discrétion et responsabilité dans le respect des dispositions législatives et réglementaires.

– Se trouver en position régulière au regard du service national.

– Répondre aux conditions d’aptitude physique (tests d’entrée) et médicale requises (examen lors de l’engagement)

– Habiter aux alentours d’un centre de secours

Les sapeurs-pompiers volontaires sont engagés pour une période de cinq ans, tacitement reconduite, en principe au grade de sapeur. La première année constitue une année probatoire permettant l’acquisition de la formation initiale qui ne peut être inférieure à 1 an ni supérieure à 3 ans. Le renouvellement de l’engagement est subordonné à la vérification périodique des conditions d’aptitude physique et médicale.

Les engagements sont souscrits auprès de l’autorité territoriale d’emploi compétente.

Tout sapeur-pompier volontaire bénéficie d’une formation initiale à la suite de son engagement, adaptée aux missions exercées, puis d’une formation continue et de perfectionnement tout au long de sa carrière.

Les candidats justifiant d’un diplôme au moins du niveau Bac + 3 peuvent être recrutés directement en tant que lieutenant de sapeur-pompier volontaire.

Quelles sont les étapes à suivre ?

Pour vous engager en qualité de sapeur-pompier volontaire, vous devez adresser une lettre de motivation accompagnée d’un curriculum vitae à :

Monsieur le Chef de Centre – Centre d’incendie et de secours de (votre commune)

Une fois votre dossier validé par le chef de centre, vous devrez passer des test physiques et une visite médicale.

 Il convient de se préparer a l’avance pour valider son dossier et passer toutes les étapes, attention une embauche au 1er juillet ne veut pas dire que les test on lieu a partir de cette date; ils on lieu bien avant, renseignez vous auprès du chef de centre de votre commune.

Quelles communes sont susceptible de vous engager en tant que Sapeur-Pompier Volontaire ?

A l’heure actuelle il est important de savoir que les casernes de Toulouse, sont professionnelles a 100%. Il n’y a donc pas de place de volontaires dans les 2 centres de secours et d’incendie de Toulouse : VION, LOUGNON.

Tout récemment le CIS Ramonville - Buchens a ouvert ses portes aux SPV.

La formation et l’avancement du sapeur-pompier volontaire :

Une formation initiale

Adaptée aux missions effectivement confiées au sapeur pompier et nécessaire à leur accomplissement.

La durée de la formation initiale est de 239 heures réparties sur 35 jours dont 10 jours sont obligatoires la première année.

Elle comprend les modules :

· « Culture administrative » – 7h

· « Protection des biens et de l’environnement » – 7h

· « Protection des biens et de l’environnement » Tronçonneuse – 7h

· « Protection des biens et de l’environnement » Ascenseurs – 4h

· « Technique opérationnelle » – 35h

· « Incendie » niveau 1 – 70h

· « Secours à personnes »(SAP) : PSE 1 – 35h

· « Secours à personnes »(SAP) : PSE 2 – 39h

· « Secours à personnes »(SAP) : SAP au VSR – 35h

Une formation continue : Perfectionnement destinée à permettre le maintien des compétences, l’adaptation aux fonctions, l’acquisition et l’entretien des spécialités.

L’avancement dans les grades : Est soumis à des conditions d’ancienneté et de formation.

Cessation d’activité : L’engagement du sapeur-pompier volontaire prend fin de plein droit lorsque l’intéressé atteint l’âge de soixante ans. Toutefois, le sapeur-pompier volontaire peut demander à cesser son activité à partir de cinquante-cinq ans.

Retour à l'accueil

Partager cette page

Repost 0